Sacrement du Baptême

Le Baptême est le plus beau et le plus magnifique des dons de Dieu… Nous l’appelons don, grâce, onction, illumination, vêtement d’incorruptibilité, bain de régénération, sceau, et tout ce qu’il y a de plus précieux. Don, parce qu’il est conféré à ceux qui n’apportent rien ; grâce, parce qu’il est donné même à des coupables ; Baptême, parce que le péché est enseveli dans l’eau ; onction, parce qu’il est sacré et royal (tels sont ceux qui sont oints) ; illumination, parce qu’il est lumière éclatante ; vêtement, parce qu’il voile notre honte ; bain, parce qu’il lave ; sceau, parce qu’il nous garde et qu’il est le signe de la seigneurie de Dieu (S. Grégoire de Naz., or. 40, 3-4 : PG 36, 361C)

 

Le sacrement de la naissance à la vie chrétienne

Le Christ a proposé le baptême à tous pour que tous aient la Vie en Dieu. Il l’a confié à son Eglise, en même temps que l’Evangile, lorsqu’il a dit à ses apôtres :

« Allez de toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit » (Jean 3, 5)

Baptême vient d’un verbe grec qui signifie « plonger, immerger ».

Être baptisé, c’est être plongé dans la mort et la résurrection du Christ. C’est un rite de passage : avec le Christ nous traversons la mort et nous participons à sa vie de ressuscité. Configuré au Christ, nous devenons fils d’un même Père et frères de Jésus-Christ, par l’Esprit Saint.

Le baptême est le sacrement de la naissance à la vie chrétienne : marqué du signe de la croix, plongé dans l’eau, le nouveau baptisé renaît à une vie nouvelle. L’onction avec le Saint Chrême lui donne son nom de chrétien et dit sa mission. Devenu chrétien, le nouveau baptisé peut vivre selon l’Esprit de Dieu.

La célébration du baptême a son point culminant dans le bain d’eau accompagné de cette parole :

« Je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. »

Baptisé dans la foi de l’Eglise au Christ mort et ressuscité, la profession de foi est intimement liée au rite de l’eau.

Le cheminement proposé pour s’y préparer s´adapte à l´âge et à la maturité de la personne.

Sources : Catéchisme de l’Eglise Catholique et CEF

La préparation au Baptême

S’ils n’ont pas été baptisés lorsqu’ils étaient bébés à la demande de leurs parents, les adultes et les jeunes peuvent faire profession de leur foi, choisir d’être disciples de Jésus-Christ, demander eux-mêmes à devenir chrétiens par le baptême.

Avant qu’un adulte ou qu’un adolescent ne reçoive le baptême, il va lui être proposé un temps de « catéchuménat » adapté à son âge, durant lequel ils va découvrir l’enseignement de Jésus, la relation à Dieu dans la prière, la vie en Église.

Celui qui demande le baptême, porte le nom de « catéchumène ». Le mot « catéchumène » vient du grec, et signifie « celui qui écoute ». C’est en se mettant à l’écoute de Dieu, à l’écoute de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, que le catéchumène se prépare progressivement à mener une vie nouvelle. L’Esprit Saint ouvre son cœur à l’intelligence des Écritures.

En recevant les trois sacrements du baptême, de la confirmation et de l’Eucharistie, le nouveau baptisé devient un chrétien à part entière dans l’Église.

Pour les adolescents et les enfants en âge de scolarité, confirmation et Eucharistie peuvent être différées pur permettre un meilleur déploiement pédagogique de la préparation à ces sacrements.

Deux ans de marche vers le Baptême.

Pour devenir chrétien, le catéchumène (jeune ou adulte), durant un parcours ponctué d’étapes, aidé de ses accompagnateurs et entouré par la communauté paroissiale, vit une démarche qui le prépare à recevoir les trois sacrements au cours de la veillée pascale.

Première étape : l’Entrée en catéchuménat

Au terme de la période de pré-évangélisation, le « sympathisant » (ou pré-catéchumène) entre dans la communauté chrétienne où il reçoit le nom de catéchumène. Au cours de la célébration, il exprime publiquement son désir de poursuivre sa découverte du Christ ; il est marqué du signe de la croix et reçoit le livre des Évangiles. le chrétien se reconnaît au signe de la croix, et durant toute sa vie il se nourrit de l’Évangile. Parfois il change de prénom pour adopter un prénom chrétien et se choisir ainsi un saint patron dans l’immense famille des chrétiens. Dès l’entrée en catéchuménat, le candidat au Baptême devient membre de l’Église. Même sans être encore baptisé, il aurait droit, par exemple, à un mariage à l’Église ou à des funérailles religieuses.

Deuxième étape : l’Appel décisif et inscription du nom

C’est l’Évêque, au début du temps de Carême, qui appelle solennellement tous les catéchumènes de son diocèse qui y sont prêts, à recevoir le Baptême au cours de la prochaine vigile pascale. Chacun est présenté par sa communauté, chacun est appelé par son nom et vient à la rencontre de l’Évêque, et chacun signe de sa main les registres de l’Église.

À partir de l’appel décisif, tous les dimanches de carême, au cours de la messe, des célébrations vont marquer l’ultime cheminement des catéchumènes vers leur Baptême : le “Je crois en Dieu” et le “Notre Père” leur seront transmis par la communauté rassemblée, et les célébrations des “scrutins” vont leur donner la force de toujours lutter contre le mal.

Troisième étape : les sacrements de l’Initiation chrétienne

Habituellement à la Vigile Pascale, les catéchumènes reçoivent les trois sacrements de l’initiation : baptême, confirmation et eucharistie. En les recevant, le nouveau baptisé devient un chrétien à part entière dans l’Église.

Auparavant ils renonceront au mal, ils proclameront leur foi en Dieu Père, Fils et Saint Esprit, et tous les chrétiens renouvelleront leur profession de foi.

Elle a pour but d’aider les parents à réfléchir au sens de leur démarche, à mieux comprendre le sens du sacrement du baptême et à préparer la célébration. Il est habituellement proposé 1 ou 2 rencontres. Elles ont souvent lieu en soirée, parfois le samedi matin ou après-midi dans une salle paroissiale ou chez le couple animateur ou encore chez les parents.

Les réunions préparatoires existent pour permettre aux parents de réfléchir au sens de leur demande de baptême et à leur engagement à donner une éducation chrétienne à leur enfant. Elles se déroulent en la présence d’autres parents, sont obligatoires et démontrent la bonne volonté des parents à élever leur enfant dans la foi.

Ces rencontres sont conviviales. Les animateurs utilisent des moyens variés pour aborder le sujet du baptême. Ils ont été formés pour accueillir de jeunes parents et les aider exprimer leur foi ou leurs doutes. Ils peuvent répondre aux questions que vous pouvez vous poser sur la foi en Jésus-Christ. En aucun cas, ils ne forcent les parents à s’exprimer en public.

Une dernière rencontre est consacrée à la préparation de la cérémonie avec le prêtre ou le diacre.

CONTACTS
Avant 4 ans
David et Marie-Pierre Aze
  06 87 21 81 62  Contact
4 -18 ans
Abbé Joël-Marie Ferrand
  06 38 03 27 52  Contact
Adultes ans
Abbé Jean-Paul Soulet
  06 72 73 38 94 Contact
Le sens du baptême

Pour bien des parents le baptême représente avant tout une fête de famille qui permet de célébrer l’arrivée d’un nouveau né et de lui donner un parrain et une marraine. Il peut aussi traduire une simple volonté de perpétuer une tradition familiale. Et pourtant …

Il ne faut surtout pas oublier qu’un baptême est avant tout une célébration ecclésiale qui fait entrer un enfant dans la communauté chrétienne, il s’agit d’une pratique qui remonte aux origines de l’église, et qui a une signification spirituelle et évangélique très forte. D’après Tertullien, un auteur du second siècle, « on ne naît pas chrétien, mais on le devient » grâce au baptême.

Le baptême religieux doit traduire la volonté des parents à élever leur enfant dans la foi et il ne doit pas seulement représenter une fête qui permet de perpétuer une tradition.

On baptise son enfant pour lui transmettre certaines valeurs et principes moraux et parce qu’on souhaite qu’il devienne croyant et qu’il adhère à la religion chrétienne. L’Église pousse d’ailleurs les parents à réfléchir à la question durant les réunions préparatoires au baptême organisés par les paroisses.

Il est important de réfléchir au sens qu’on donne au baptême lorsqu’on souhaite baptiser son enfant. Si vous n’êtes pas croyant mais que vous souhaitez baptiser votre enfant, mieux vaut se tourner vers un baptême civil …

Cependant si pour vous la religion est importante, fait partie de votre vie et que vous souhaitez transmettre votre culture à votre enfant, le baptême religieux s’impose !

Les symboles du baptême

Le baptême traduit l’engagement des parents à donner une éducation chrétienne à leur enfant, ce sacrement de la foi est un moment où ils sont invités à réfléchir à leur motivation.

Chaque rituel revêt une signification particulière :
• L’entrée dans l’église célèbre l’entrée dans la communauté chrétienne
• Le signe de la croix sur le front du baptisé est le signe du Christ
• L’eau versée sur le front est un symbole de purification
• Le vêtement blanc est le signe de la grâce du Baptême, le blanc renvoie à la pureté et à la lumière.
• L’onction de l’huile sainte rapproche le baptisé de l’Esprit de Dieu, elle marque la dignité du baptisé qui reçoit l’Esprit Saint
• Le cierge est le symbole du Christ vivant mort et ressuscité la nuit de Pâques. Il apporte la lumière de l’évangile.
• La colombe symbolise l’Esprit Saint et la paix

La préparation du baptême

Lorsque les parents contactent le Curé pour planifier une date de baptême, il leur est demandé de participer à une ou deux réunions préparatoires avant la date de la cérémonie.

Durant ces réunions animées par des laïcs, les parents réfléchissent avec d’autres parents au sens de leur demande de baptême et à leur engagement de donner une éducation chrétienne à leur enfant. Ils se justifient par ailleurs sur le choix du parrain et de la marraine, qui doivent être capables de contribuer à l’éducation religieuse de leur enfant.

Ils rencontrent ensuite le prêtre qui célébrera la cérémonie et choisissent avec lui les textes, les chants et les intentions de prière pour le baptême de leur enfant.

On leur donne un livret de préparation au baptême aux parents dans lequel ils trouveront la plupart des textes possibles.

Ces réunions permettent aux parents de réfléchir au sens de leur demande de baptême et à leur engagement à donner une éducation chrétienne à leur enfant. Elles permettent également de prévoir le déroulement de la cérémonie.

Les réunions de préparation sont obligatoires et démontrent la bonne volonté des parents à élever leur enfant dans la foi.

Avec le sacrement du baptême,
le nouveau baptisé devient un fils adoptif de Dieu,
objet de son amour infini
qui le protège et le défend des forces obscures du malin.

Il faut lui enseigner à reconnaître Dieu comme son Père
et à savoir se mettre en relation avec Lui,
avec une attitude filiale.

Benoit XVI