Accueil > Les paroisses catholiques >Se laisser enseignerQuestions de Foi > Jésus est-il vraiment Dieu ?  Jésus est-il vraiment homme ?

Se laisser enseigner

Contact
Abbé Samuel Delmas Vicaire
  06 50 16 25 30  Contact
 

 

Mieux connaitre pour mieux aimer

Questions de Foi

  Jésus est-il vraiment Dieu ? 
  Jésus est-il vraiment homme ?
 

Ce 1er janvier, comme chaque année, nous célébrerons la solennité de sainte Marie Mère de Dieu. Cette fête située au cœur du temps de Noël, nous est familière. Et pourtant, dans les premiers temps de l’Eglise, appeler la Vierge Marie la Mère de Dieu avait eu pour certains, quelque chose de scandaleux. Peut-être même, que bien de nos contemporains ont aujourd’hui encore du mal avec ce dogme de foi.

Au IVe-Ve siècles, une grave crise théologique secoue l’Eglise. Peut-on appeler Marie, la « Mère de Dieu », la théotokos ? En effet, sous ce titre, on pourrait être tenté de réduire le Verbe de Dieu qui s’est fait chair à une pure créature, ce fut la tentation d’Arius. Dans l’arianisme, la divinité du Christ est niée.
Le concile de Nicée en 325 apporta la solution en précisant l’unité divine du Père et du Fils.

Rappelons-nous ces quelques paroles du Symbole de Nicée

« Il est Dieu, né de Dieu, vrai Dieu né du vrai Dieu, engendré non pas créé, de même nature que le Père… »

En 451, le concile de Chalcédoine affirma que

« Jésus est vraiment homme et vraiment Dieu. Dans l’unique personne du Fils, il y a deux natures sans confusion, sans changement, sans division et sans séparation. »

Malheureusement, il faut reconnaître que la double nature du Christ rencontra en tout temps des résistances vis-à-vis de certains croyants. Et, notre époque n’échappe pas à ces erreurs.

Qui n’a jamais entendu :

–  Il y a le Jésus de l’histoire qui a bien existé et le Jésus de la foi qui serait une invention des chrétiens…
–  Jésus serait un homme qui serait devenu Dieu…
–  le personnage de Jésus est attirant par ses valeurs mais je ne me reconnais pas dans l’Incarnation…

Pourtant, nous croyons que Jésus-Christ est à la fois 100% Dieu et 100% homme. Non pas qu’il serait demi-Dieu et demi-homme ! Ou encore que Dieu serait venu posséder un homme ! Où même que Dieu aurait pris l’apparence d’un homme sans l’être vraiment. Non ! le Verbe s’est fait chair et Dieu s’est fait homme.

Le temps de Noël est l’occasion de retourner à la source des Evangiles et des Epîtres et de confesser avec saint Pierre : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. » (Mt 16, 16)

En lisant les Saintes Ecritures vous verrez le caractère surnaturel de Jésus Christ. Ses actions sont miraculeuses, il parle avec autorité, Dieu le Père confirme lui-même par sa parole la filiation divine de Jésus, par sa mort et sa Résurrection les yeux des Apôtres s’ouvrent et le centurion romain confesse que cet homme était « vraiment le Fils de Dieu ».

L’humanité de Jésus est elle aussi bien réelle. Son existence historique est vérifiable, il est vraiment un  homme  de  son  temps, il a une vie sociale reconnue, il souffre comme un homme et a connu la mort.

L’Incarnation a pour origine l’amour de Dieu envers les hommes, elle est même un témoignage de cet amour. Dieu lui-même se donne aux hommes et participe à la nature humaine dans une unité de personne.

Pourquoi étions-nous si heureux le jour de Noël ? Parce qu’à l’heure où Dieu s’est fait homme en Jésus-Christ, c’est aussi notre humanité qui a été unie à la divinité.

C’est par l’Incarnation qu’aujourd’hui nous pouvons être élevés à la gloire du Ciel !
 
Abbé Samuel Delmas - Vicaire de la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste

Vous aimerez aussi ...