Accueil > Les paroisses catholiques > Se laisser enseignerÉditos du Curé-Archiprêtre > Y a d'la Joie !

Se laisser enseigner

Contact
Abbé Jean-Paul Soulet Curé-Archiprêtre
06 23 73 49 78 Contact

 

Mieux connaitre pour mieux aimer
 

Les éditos du Curé-Archiprêtre

 
  Y a d’la Joie !
 

Le Poète l’a chanté comme une chanson de printemps : « Y a d’la joie !  »
En ce mois de printemps, nous sommes invités à prier pour les vocations, le 4ème Dimanche de Pâques, Dimanche du Bon Pasteur.

Cette année, nous le ferons avec plus de relief encore puisque c’est le cardinal Robert Sarah, Préfet de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, qui présidera la messe pour les vocations, le samedi 6 mai à 18h en la cathédrale.
Il sera de passage à Perpignan ce jour-là, reçu par le Centre Méditerranéen de Littérature pour son livre « La force du silence ». Le Cardinal est ancien archevêque de Conakry, en Guinée, pays avec lequel nous sommes en lien par notre jumelage diocésain avec Kankan.
Et le lendemain, dimanche 7 mai, la messe de 11h sera présidée par le père Vincent Siret, supérieur du Séminaire de Toulouse où se forment 4 des 6 séminaristes du  diocèse,  dont  Damien en  insertion  dans  notre communauté, Clément et Vincent, originaires de nos paroisses.
Le père Siret animera une veillée de prière, toujours en la Cathédrale, le samedi 6 mai à 20h30.
Et nous consacrerons 24 heures à l’adoration eucharistique en faveur des vocations, en la chapelle du Dévôt-Christ, du samedi 6  à 8h30 au dimanche 7 à 8 h.
Oui, « Y a d’la joie !  », surtout quand le Seigneur permet que nous touchions du doigt, comme saint Thomas, la fécondité de la prière, en donnant des vocations à son Eglise.
Certes, notre joie sera peut-être teintée de grisaille à l'idée de perdre 3 des 5 prêtres qui desservaient jusqu’à présent notre communauté de paroisses. Mais la vie n'est-elle pas mouvement qui amène chacun là où il peut toujours mieux donner le meilleur de lui-même ?
Et puis réjouissons-nous d'accueillir 2 nouveaux prêtres (cf. ci-dessous). C’est une chance qui n'est pas donnée à tout le monde !
Alors avec tous ces confrères, ceux qui partent vers d'autres missions, ceux qui arrivent chez nous, vous me permettrez de chanter ; « Y a d’la joie ! … à être prêtre ! »
Oui, il faut que ça se sache, que ça se dise et que ça se chante : vos prêtres sont heureux, heureux d’être prêtres, prêtres pour vous, prêtres au milieu de vous.
Ah, certes : « Y a d’la Croix » aussi ! À la croisée de multiples souffrances dont il est le confident, le prêtre n’est bien sûr pas lui-même épargné. Comme toute vie humaine, la vie du prêtre est un combat… pour lequel il n’est pas toujours plus fort que d’autres.
Mais : « Y a d’la Foi » bien sûr ! Et qu’on ne le croie pas plus croyant que d’autres : sa chance, c’est d’être le témoin privilégié de germinations de la foi, qui lèvent autour de lui, qu’il révèle parfois, qui le relèvent toujours, l’invitant à aller de l’avant sans se lasser.
D’ailleurs, si vous voulez aider vos prêtres et les soutenir, si vous voulez que vos prêtres soient là sans être las, demandez-leur ce pour quoi ils sont faits : vous donner le Christ, d’une façon ou d’une autre, et demandez-vous si vous faites ce à quoi votre foi vous engage, dans le monde comme dans l’Eglise.
Et alors avec vos prêtres vous chanterez : « Y a d’la joie ! ». Cette joie, pour être vraie et durable, elle ne peut venir que de Pâques, du tombeau trouvé ouvert et vide du Christ.
Dans la deuxième moitié de ce même mois de mai où nous célébrerons la joie de l’appel, des vocations, nous exposerons dans la chapelle Saint-Pierre de la Cathédrale (celle de la Crèche), du 14 au 28 mai, une réplique du Saint-Suaire de Turin.
Autrement dit une icône de la Résurrection qui nous rappellera que Jésus le Crucifié n’est plus à chercher au tombeau : il y a laissé le linceul, les atours de la mort, et il nous précède au chemin de Vie.
C’est là la source de toute joie. Nous y goûterons dans la veillée de l’Ascension, le mercredi 24 mai à 20 h, réunis comme les disciples autour du Ressuscité sur la montagne où il leur avait donné rendez-vous avant d’être soustrait à leurs regards (Mt 28, 16-20).
Deux conférences nous aideront à cerner le mystère du Linceul de Turin : la première dans le cadre des conférences de l’Association culturelle, le mardi 2 mai à 20h30 à la Maison de la Catalanité, donnée par Mme Valérie Porra Kuteni, sur « Archéologie et histoire du Linceul de Turin et autres reliques du Christ ». Et la seconde donnée par le Dr Pierre Merat le jeudi 18 mai à 20h30 en la Cathédrale.
Il y aura bien là en ce mois de mai, de quoi faire fleurir notre printemps en Eglise, et pousser la chansonnette : « Y a d’la joie !  »


+ Père Jean-Paul Soulet

Vous aimerez aussi ...