Accueil > Les paroisses catholiques > Recevoir les SacrementsLa Pénitence

Recevoir les Sacrements

 
Contact
Abbé Jean-Paul Soulet Curé-Archiprêtre
06 23 73 49 78 Contact
 
 
Cœur à cœur
Le sacrement de la pénitence
et de la réconciliation
jaillit directement du mystère pascal.
  En effet, le soir même de Pâque, le Seigneur est apparu à ses disciples, enfermés au cénacle, et, après leur avoir adressé sa salutation « Paix à vous ! », il souffla sur eux et dit :
« Recevez l’Esprit-Saint.
  Ceux à qui vous remettrez
les péchés, ils leur seront remis ».
  Pape François  
Lire la suite
Puiser à la source du Salut
La pénitence est le signe de la conversion à laquelle le Christ nous a tous appelés : "Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle" Mc 1, 15

La Pénitence

La vie chrétienne n’est pas sans épreuve intérieure et extérieure. Le baptême confère la grâce, il ne guérit pas du désordre de notre désir, dû aux conséquences ou séquelles du péché originel. Le mal continue à opérer son œuvre de séduction sur le croyant. Le baptisé demeure un homme peccable et souvent, et parfois gravement, pécheur. Si le baptême remet les péchés commis, il n’est donné qu’une fois pour toutes : comment remettre les péchés commis après lui ? C’est là que prend tout son sens le sacrement de pénitence.

 

Le désir du pardon

Le mot «pénitence » a une connotation malheureuse dans le sens commun qui l’apparente à une « peine », à une sanction ou à une punition. Pénitence traduit plutôt le mot « conversion » et désigne un changement de vie sérieux.

Ce sacrement est un appel à la conversion morale par la conversion spirituelle et non l’inverse : c’est l’acte intérieur d’un changement dans les options, les valeurs et les pratiques qui gouvernent une vie, car une décision intérieure, pour un être de chair et de sang, doit prendre corps dans la vie courante à travers un changement de vie.

C’est donc un appel à prendre une décision intérieure qui impliquera un long processus de changement de tout l’être, corps et âme.

« Pénitence signifie » d'abord conversion. Il désigne ensuite « ascèse ». L'ascèse est un signe de l'accueil du pardon tandis que la conversion est un désir du pardon.

Faire pénitence, c’est faire l’expérience d’un changement intérieur et l’éprouver par tout son être, à travers une montée (c’est-à-dire une ascèse), qui éloigne des réalités d’en bas pour tendre vers les réalités d’en haut, à travers un progrès qui demande dépouillement, renoncement, disponibilité, évidemment de soi. Par ce processus, le croyant apprend peu à peu, de mieux en mieux, à exister pour autrui.

Dès lors, ce sacrement est dit « de réconciliation », puisqu’il vise à réconcilier le Chrétien et Dieu qui le sauve en Jésus-Christ pour le réconcilier avec ses frères comme avec lui-même grâce à l’amour qu’il a reçu de Dieu.

Vous aimerez aussi ...