Accueil > Les paroisses catholiques > Recevoir les Sacrements > L'Eucharistie En pratique

Recevoir les Sacrements

 
Contact
Abbé JoĂ«l-Marie Ferrand PrĂŞtre coopĂ©rateur
  06 38 03 27 52 Contact
 
 
Messes Dominicales
Horaires des Messes
 
 
Au centre du dimanche
« J’ai compris
que la messe devait changer nos vies »
Frère Alois (Taizé)
Lire l'article
Puiser à la source du Salut

L'Eucharistie en pratique

La messe est une communion au corps du Christ. En nous unissant au Christ, elle nous apporte la vie de Dieu. Elle nous donne un élan spirituel pour la vie chrétienne. Jésus a dit « Si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme et ne buvez son sang; vous n'aurez pas la vie en vous ». La communion touche notre cœur : elle nous apporte la paix, nous purifie de nos péchés. Par la communion nous recevons des forces pour vivre dans l'amour et pour lutter contre le péché.

 

Le déroulement de la Messe

La liturgie de l’Eucharistie (la Messe) se déroule selon une structure fondamentale qui s’est conservée à travers les siècles jusqu’à nous.

Elle se déploie en deux grands moments qui forment une unité foncière :

  • la liturgie de la Parole : les lectures, l'homĂ©lie et la prière universelle ;
  • la liturgie eucharistique : la prĂ©sentation du pain et du vin, la consĂ©cration et la communion.

Liturgie de la Parole et liturgie eucharistique constituent ensemble " un seul et même acte du culte "; en effet, la table dressée pour nous dans l'Eucharistie est à la fois celle de la Parole de Dieu et celle du Corps du Seigneur.

Ainsi le Christ lui-même rassemble les fidèles, et l'évêque ou le prêtre qui préside le représente visiblement.

 

La liturgie de la Parole

Les lectures de l'Écriture Sainte sont commentées dans l'homélie qui exhorte à les mettre en pratique, et les intercessions confient au Seigneur les besoins de tous les hommes.

 

La liturgie eucharistique

On apporte alors Ă  l'autel le pain et le vin qui seront offerts par le prĂŞtre au nom du Christ dans le sacrifice eucharistique oĂą ils deviendront le corps et le sang de Celui-ci.

Vient alors la prière eucharistique, appelée anaphore, prière d'action de grâces et de consécration. C'est le cœur et le sommet de la célébration.

Elle commence par la préface où l'Église rend grâces au Père, par le Christ, dans l'Esprit Saint, pour toutes ses œuvres, pour la création, la rédemption et la sanctification. Toute la communauté rejoint alors cette louange incessante que l'Église céleste, les anges et tous les saints, chantent au Dieu trois fois Saint (Sanctus).

Puis l'épiclèse demande au Père d'envoyer son Esprit Saint sur le pain et le vin, afin qu'ils deviennent, par sa puissance, le Corps et le Sang de Jésus-Christ, et que ceux qui prennent part à l'Eucharistie soient un seul corps et un seul esprit. Dans le récit de l'institution la force des paroles et de l'action du Christ, et la puissance de l'Esprit Saint, rendent sacramentellement présents sous les espèces du pain et du vin son Corps et son Sang, son sacrifice offert sur la croix une fois pour toutes.

Dans l'anamnèse qui suit, l'Église fait mémoire de la passion, de la résurrection et du retour glorieux du Christ Jésus ; elle présente au Père l'offrande de son Fils qui nous réconcilie avec Lui.

Enfin, dans les intercessions, l'Église exprime que l'Eucharistie est célébrée en communion avec toute l'Église du ciel et de la terre, des vivants et des défunts, et dans la communion avec les pasteurs de l'Église.

La célébration se termine par la communion précédée de la prière du Seigneur et de la fraction du pain. Les fidèles reçoivent alors " le pain du ciel " et " la coupe du salut ", le Corps et le Sang du Christ qui s'est livré " pour la vie du monde ".

 

Vous aimerez aussi ...