Accueil > Les paroisses catholiques > Célébrer et Prier La dévotion mariale

Célébrer et Prier

 
Contact Equipes du Rosaire
Bénédicte Rouquié
  06 82 02 67 27  contact
Abbé Marcel Shawanga Vicaire
  06 33 29 63 98 contact

 

 
 
 
Immaculée Conception
Neuvaine
Du 30 novembre au 8 Décembre
Notre-Dame-la-Réal 08:00
Messe et Procession aux flambeaux
Le 8 Décembre
Notre-Dame-la-Réal 18:30
En savoir plus sur Lourdes
Donner du temps à l'essentiel
Nous nous confions à la prière de la Sainte Vierge Marie, la Mère de l’Evangélisation, invoquée aujourd’hui sous le vocable de Notre-Dame du Rosaire. Par son intercession, que Dieu continue de nous éclairer par son Esprit-Saint afin que cessent les injustices, les violences et les guerres de toutes sortes. Que tous les hommes et les femmes de ce monde deviennent dans le Christ une famille dont Dieu est le Père. Pape François, 7 octobre 2014

La dévotion mariale

Parlant du Rosaire, Benoît XVI explique qu’il prie comme ses parents, qui aimaient cette prière, c’est-à-dire tout simplement. Le Rosaire c’est cette prière mariale liée aux mystères de la vie du Christ ordonnés comme des perles enfilées sur une cordelette et dont les origines remontent au Moyen-Âge.

« Ce qui importe, ce n’est pas que je suive rationnellement chaque parole dite, mais au contraire que je me laisse porter par le calme que procure la répétition et la régularité… Je pense que cette expérience originelle de l’histoire des religions, de la répétition, du rythme, de la parole commune, du chœur qui me porte et me berce et qui remplit tout l’espace me calme, me console et me délivre, est devenue tout à fait chrétienne. Cette expérience permet à l’homme de prier tout simplement dans un contexte marial et dans la lumière du Christ et d’intérioriser le contenu de cette prière, en se laissant aspirer par la parole, au-delà de toute démarche intellectuelle. »

Les équipes du Rosaire

Un mouvement d'Eglise, une école de prière, un esprit missionnaire.
Nées en 1955 pour rejoindre les personnes éloignées de l'Église, les Équipes du Rosaire se trouvent en plein accord avec le souci des évêques de proposer la foi dans la société actuelle.

Une équipe se réunit en moyenne une fois par mois, chez l'un de ses membres, pour prier ensemble. La prière du Rosaire, mais aussi lecture et méditation d'un texte de la Bible, partages, prière pour le monde, pour nos proches, etc.

Pour le centre-ville de Perpignan, il y a 7 équipes du rosaire dont l'aumônier est l'Abbé Marcel Shawanga.

Ce qui anime les Équipes du Rosaire c'est la passion de l'Évangile et le salut des hommes. Avec le partage de la Parole et la réponse à l'isolement des gens, les Équipes du Rosaire participent à la nouvelle évangélisation. Ce partage de la Parole et de la fraternité transforme littéralement des vies et retisse la communauté humaine et ecclésiale.

L'Immaculée Conception

La célébration de l'Immaculée Conception de la Vierge Marie – située dans les premiers jours de la nouvelle année liturgique et du temps de l'Avent – nous rappelle la destinée unique de cette femme juive, choisie par Dieu. Pour la foi chrétienne, Marie est indissociable de l'enfant qu'elle a porté, Jésus, en qui s'est totalement manifesté le Dieu vivant. Elle est appelée, depuis le concile d'Éphèse (431), « Mère de Dieu ». Selon la tradition catholique, depuis le dogme promulgué par le pape Pie IX, le 8 décembre 1854, elle est déclarée préservée du péché originel dès sa naissance.

Pourquoi un dogme ?

Un dogme est une vérité de foi solennellement proclamée par le Pape pour être accueillie par l’Église. Ainsi, le 8 décembre 1854, dans la Bulle Ineffabilis Deus, le pape Pie IX déclarait : « Nous déclarons, prononçons et définissons que la doctrine qui tient que la bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa conception, par une grâce et une faveur singulière du Dieu tout puissant, en vue des mérites de Jésus Christ, Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel, est une doctrine révélée de Dieu, et qu’ainsi elle doit être crue fermement et constamment par tous les fidèles ».

En d’autres termes, pour accueillir le Fils de Dieu, Marie ne pouvait avoir en son coeur aucune trace d’hésitation ou de refus. Dieu avait besoin que le don de son amour rencontre une foi parfaitement pure, une âme sans péché. Seule la grâce (le don gratuit de Dieu) pouvait ainsi la préparer, et elle en est comblée (Évangile selon saint Luc, chapitre 1). Comme un fruit anticipé du pardon offert par Jésus sur la croix, Marie (qui a été conçue normalement, par l’union de son père et de sa mère) est immaculée, pure de tout péché, et préservée de cette séparation d’avec Dieu qui marque l’homme dès le début de son existence, le péché originel.

« Pour la plupart des gens, « l’immaculée conception » voudrait dire que Marie est devenue mère, a conçu Jésus, par l’action de l’Esprit Saint, sans relation conjugale. Comme si la relation conjugale était, par elle-même, un péché. Ce n’est pas du tout ce que dit la foi chrétienne. Si le mariage était un péché, il ne pourrait être un sacrement [...] rappelle Mgr Jacques Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes. « Que voulait dire Pie IX ? Que fête l’Église catholique le 8 décembre ? Ceci : Marie, dès l’origine, a été totalement étrangère au péché. C’est pourquoi, dans toutes les apparitions, elle se montre toujours merveilleusement belle, rayonnante de lumière et de bonté ».

Lourdes et l’Immaculée

Les apparitions de Lourdes ont eu lieu quatre ans après la proclamation solennelle du dogme de l’Immaculée Conception par le pape Pie IX. Le 25 mars 1858, dans la grotte humide et sombre de Massabielle, Marie converse familièrement avec Bernadette qui l’interroge ; elle lui dit son nom : « Je suis l’Immaculée Conception ».

 

La dévotion mariale et l'Eglise

Au 5e siècle au concile d'Ephèse, Marie reçoit le titre de Mère de Dieu. Au 20e siècle, le concile Vatican II en fait la Mère de l'Eglise.

De dévotion en apparitions et en consolations, à prier Marie risque-t-on de s'écarter du christianisme qui met le Christ au centre de la foi ?

 Comment expliquer la proximité des croyants avec Marie ?

Enquête théologique sur la place de la dévotion mariale dans la foi.

 

Vous aimerez aussi ...