Accueil > Les paroisses catholiques > Célébrer et prier > L'Adoration Eucharistique En pratique

Célébrer et Prier

 
Les Sentinelles de la nuit

Chaque nuit du vendredi au samedi, les Veilleurs se relaient toutes les heures devant le Saint-Sacrement. Nécessité de s'inscrire avant chaque veille : chacun vient selon ses disponibilités, de manière régulière ou non.

Contact : Nicolas Buck 
 
Donner du temps à l'essentiel

L'Adoration Eucharistique

  en pratique
 

L'adoration eucharistique a pour objet la divine personne de notre Seigneur Jésus Christ présent au Très Saint-Sacrement. Il est vivant, il veut que nous lui parlions, il nous parlera. Et ce colloque, qui s'établit entre l'âme et notre Seigneur, c'est la vraie méditation eucharistique, c'est l'adoration. Heureuse l'âme qui sait trouver Jésus en l'Eucharistie, et en l'Eucharistie toutes choses... Saint Pierre-Julien Eymard (1811-1868)

 

Quand adorer ?

Eglise Notre-Dame-la-Réal - 49 rue Grande la Réal - Perpignan
Jeudi 19:00-20:00  
Vendredi-Samedi 20-00-07:00 Pendant toute la nuit


Eglise Saint-Matthieu - 12 bis rue Grande la Monnaie - Perpignan
Vendredi 18:30-20:00  
1er Vendredi du mois 18:30-22:00  


Eglise Saint-Jacques - 10 rue de l’église Saint-Jacques - Perpignan
Vendredi 09:00-09:30  


Eglise Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus - 23, rue Lavoisier - Perpignan
1er Mercredi du mois 17:00* 18:00** Après la Messe. *Hiver - **Eté


Chapelle Notre-Dame-de-Lourdes - 12 rue Joseph Sauvy - Perpignan
Mardi au samedi 09:00-10:00  

Comment adorer ?

L'adoration eucharistique est une prière, un dialogue intime avec Jésus réellement présent sous les apparences du pain consacré, le Saint-Sacrement. C'est un face à face avec le Christ. « Je l'avise et il m'avise » répondit simplement un paroissien du saint Curé d'Ars qui l'interrogeait sur ses nombreux et longs temps d'adoration. Que signifie adorer ? Comment adorer "en esprit et en vérité" ? Témoignages et éclairages avec le Père Grégoire de Maintenant, curé d'une paroisse qui vit l'adoration perpétuelle et soeur Delphine-Marie, religieuse de l'adoration réparatrice.

 

Un seul Seigneur, une seule foi

Adoration eucharistique en direct de Rome, avec le Pape François.

Au même moment et pour la première fois, des adorations eucharistiques auront lieu dans le monde entier,
de Tokyo à Honolulu en passant par Auckland et Paris.

KTO - Émission du 02/06/2013.

 
 
Cœur à cœur
 Comment adorer ?

Regardez l'heure d'adoration qui vous est échue comme une heure du paradis ; allez-y comme on va au ciel, au banquet divin, et cette heure sera désirée, saluée avec bonheur. Entretenez-en suavement le désir dans votre cœur. Dites-vous «Dans quatre heures, dans deux heures, dans une heure, j'irai à l'audience de grâce et d'amour de Notre-Seigneur : il m'a invité, il m'attend, il me désire ».

Commencez toutes vos adorations par un acte d'amour, et vous ouvrirez délicieusement votre âme à son action divine. C'est parce que vous commencez par vous-mêmes que vous vous arrêtez en chemin ; ou bien, si vous commencez par quelque autre vertu que l'amour, vous faites fausse route. Est-ce que l'enfant n'embrasse pas sa mère avant de lui obéir ? L'amour est la seule porte du cœur.

Tant que nous n'aurons pas pour Notre Seigneur au Très Saint-Sacrement un amour de passion, nous n'aurons rien fait… On dit : mais c'est de l'exagération, tout cela. Mais l'amour n'est que de l'exagération ! Exagérer, c'est dépasser la loi. Eh bien, l'amour doit dépasser la loi.

Le vrai secret de l'amour est donc de s'oublier comme saint Jean-Baptiste pour exalter et glorifier le Seigneur Jésus. Le vrai amour ne regarde pas ce qu'il donne, mais ce que mérite le Bien-Aimé.

Allez à Notre-Seigneur comme vous êtes; ayez une méditation naturelle. Épuisez votre propre fond de piété et d'amour avant de vous servir de livres ; aimez le livre inépuisable de l'humilité d'amour. Qu'un livre pieux vous accompagne pour vous remettre en bonne voie quand l'esprit s'égare ou quand vos sens s'assoupissent, c'est très bien : mais rappelez-vous que notre bon Maître préfère la pauvreté de notre cœur aux plus sublimes pensées et affections empruntées aux autres.

C'est souvent le fruit d'un subtil amour-propre ou de l'impatience, de ne pas vouloir aller à Notre-Seigneur avec sa propre misère ou sa pauvreté humiliée ; et c'est cependant ce que Notre-Seigneur préfère à tout, c'est ce qu'il aime, ce qu'il bénit.

Il est peu de personnes qui pensent aux vertus, à la vie, à l'état de Notre-Seigneur au Saint-Sacrement. On le traite comme une statue; on croit qu'il n'est là que pour nous pardonner et recevoir nos prières. C'est faux. Notre-Seigneur vit et agit : regardez-le, étudiez-le, imitez-le...

Si vous lisez l'Évangile, transportez-le en l'Eucharistie, et de l'Eucharistie en vous. Vous avez alors une bien plus grande puissance. L'Évangile s'illumine, et vous avez sous les yeux et réellement la continuation de ce que vous y lisez... « Je suis la voie».

Saint Pierre-Julien Eymard (1811-1868)

Vous aimerez aussi ...