Accueil > Les orgues & le carillon > Les Cavaillé-Coll de la cathédrale > Les organistes > Jean-Nicolas Geoffroy

Les organistes

 
Contact
Jean-Pierre Baston
  06 68 70 64 60  contact
 
Jean-Nicolas Geoffroy
Sur le web
Soli Deo Gloria
 

 Jean-Nicolas Geoffroy - Titulaire du Grand-Orgue 1690-1694

Parmi les nombreux organistes qui se succédèrent à la tribune du Grand-Orgue de la cathédrale de Perpignan, deux méritent tout particulièrement d’être cités. Il s’agit de Jean-Nicolas Geoffroy au XVIIème siècle, et d’Antoine Reboulot au XXème siècle. Ils ont « marqué » cette tribune sans pourtant y rester longtemps.

Jean-Nicolas Geoffroy, fut organiste titulaire du Grand-Orgue de la cathédrale de Perpignan à la toute fin de sa vie, sur l'orgue de Jean de Joyeuse tout juste fait (depuis 4 ans).

Sa biographie

Né à Vitry-le-François vers 1633 et mort à Perpignan le 11 mars 1694, Jean-Nicolas Geoffroy est un claveciniste et organiste français.

La vie de ce musicien (probablement élève de Lebègue) n'est pas connue jusque vers 1690 où il est organiste de l'église Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris et expert dans la facture de cet instrument. Il s'installe ensuite à Perpignan où il est titulaire de l'orgue de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste à partir de 1692.

Son œuvre

Il a laissé, sous forme de manuscrit, une des plus importantes œuvres de l'école française de clavecin, comprenant 255 pièces groupées en suites dans tous les tons majeurs et mineurs de la gamme diatonique, seul exemple au xviie siècle de cette exploitation systématique menée à son terme.

Notre commentaire :

Le Livre d'Orgue est édité en partition (Heugel – Le Pupitre – par Jean Bonfils). La source de cette édition est le manuscrit conservé à la Bibliothèque Nationale sous la cote Rés. 476.

De tous les livres d'orgue, nous dit Jean Bonfils,

« c'est l'un des seuls, sinon le seul, qui nous conserve des réalisations de continuo et qui nous fournit in extenso des exemples de dialogue chœur et orgue : psaume Memento, Domine, David ; Magnificat du 1er ton ».

Noëls, motets, hymnes, pièces faisant référence au monde du clavecin (ex. Allemande. L'Amiable, de Couperin). Mais aussi transcriptions d'extraits d'opéras (ouvertures, menuets, marches, extraits d'opéras de Lully).

Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Nicolas_Geoffroy

 

Vous aimerez aussi ...