Accueil > La Cathédrale catalane > Les visites > De chapelle en chapelle > Saint Gauderic

La Cathédrale catalane

• Solidaires des plus fragiles
• SOS fin de vie
• SOS bébé
• Solidaires des plus fragiles
• SOS fin de vie
• SOS bébé
Contact
Association culturelle de la Cathédrale
6, rue du Bastion Saint-Dominique
66000 Perpignan
04 68 34 01 92  Contact
 

 

Seu Sant-Joan-Baptista
 

 De chapelle en chapelle    saint gauderic

Le retable

Il provient de l’abbaye de Saint Martin du Canigou. la ville de Perpignan l’ayant  offert à l’abbaye en 1685, il fut attribué dès la sécularisation de l’abbaye en 1785, à la cathédrale. Sa provenance (une église romane), justifie ses dimensions inadaptées et  l’absence de frontons à son couronnement. Oeuvre de Lluis Generès, il fut fortement remanié lors de son transfert.

L’autel de marbre

Registre principal
Au centre, saint Galderic, avec la charrue et des épis de blé
A gauche, saint Jérôme
A droite, saint Roch qui montre le bubon de la peste sur sa cuisse, et son chien
Au fronton, Saint Denis présentant sa tête coupée

 

Prédelle

Deux panneaux portant les profils du Christ et de la Vierge Marie ferment une niche contenant des reliques insignes du saint, dans un coffre du début XIXème, œuvre de Boher. De part et d’autre, de beaux  panneaux peints représentant Saint Pierre et Saint Paul

Saint Galderic,  (en français  Gaudry ou Gaudérique, de l’occitan mal francisé Gauderic ) est né dans le village de Viéville, aujourd’hui Saint Gaudéric. Il était très populaire dans le diocèse de Mirepoix et en Roussillon. Il a donné son nom à son village natal ainsi qu’à un quartier de Perpignan. Il n’existe pas de document ancien sur la vie de ce saint. D’après les pères bénédictins rédacteurs de " La vie des Saints et des Bienheureux " les récits qui sont parvenus jusqu'à nous sont du domaine de la légende.

Galderic vécu au 9ème siècle dans le village de Viéville. Il était cultivateur. Il exploitait en commun avec ses deux frères la terre reçue en héritage, en indivision. C’était un homme réputé pour sa piété.

Un jour qu’ils battent le blé sur l’aire, le ciel se couvre. Un orage épouvantable s’approche. Galderic se met à  prier. Miracle, les nuages s’écartent en arrivant au dessus de l’aire, qui reste intacte alors que la campagne environnante est ravagée.
Une autre fois, connaissant sa piété, le carillonneur veut lui faire une farce : Il sonne l’angélus alors que Saint Galderic passe la rivière au gué. Sans hésiter le Saint s’agenouille dans l’eau, et l’eau s’arrête pour qu’il ne se mouille pas. Galderic meurt en l’an 900.

En 1014 les moines de Saint Martin du Canigou viennent dérober une partie des reliques du saint dans l’église du village. Désormais Saint Galderic sera invoqué dans le Roussillon pour agir sur les éléments. Chaque fois qu'il le paraît nécessaire, on promène ses reliques en longues processions, pour lui demander d'apporter soit la pluie soit le beau temps.

En 1783 le monastère étant dépeuplé, les reliques qui étaient demeurées au Canigou fut transporté à l'église St Jean de Perpignan. Celles qui étaient restées dans l'église du village de  Saint Gaudéric furent apportées à Mirepoix, cette translation est commémorée le 18 juillet

Saint Galderic est fêté le 16 octobre, il est le patron des agriculteurs, du Roussillon, du Conflent, et patron secondaire du diocèse. Il est invoqué pour obtenir sur la pluie en temps de sécheresse.

Vous aimerez aussi ...