Accueil > La Cathédrale catalane > Les visites > De chapelle en chapelle > Notre Dame de Lourdes

La Cathédrale catalane

• Solidaires des plus fragiles
• SOS fin de vie
• SOS bébé
• Solidaires des plus fragiles
• SOS fin de vie
• SOS bébé
Contact
Association culturelle de la Cathédrale
6, rue du Bastion Saint-Dominique
66000 Perpignan
04 68 34 01 92  Contact

 

Seu Sant-Joan-Baptista
 

 De chapelle en chapelle    notre dame de lourdes

La chapelle, plus étroite du fait des piliers soutenant le clocher de façade, est ornée de peintures murales  à la façon des décors de théâtre représentant la grotte de Lourdes

Au centre, une statue représentant la Vierge de Lourdes, selon le modèle diffusé à grand tirage, qui veut correspondre aux descriptions données par sainte Bernadette qui fut favorisée d’apparitions, elle même est représentée à sa gauche, en bergère béarnaise, par une statue plus récente ( milieu XXème). A droite, de la même époque, Saint Bernard est aux pieds de la Vierge

D’intéressants lambris de bois sculpté et peint du début du XXème présentent des anges dont les phylactères évoquent les principaux événements des apparitions de Lourdes

Notre Dame de Lourdes

Entre le 11 février et le 16 juillet 1858, une belle dame apparaît dix-huit fois à une enfant de quatorze ans, Bernadette Soubirous.

Les faits se produisent à la grotte de Massabielle, non loin de Lourdes. Bernadette sera toujours seule à voir et à entendre mais elle ne sera jamais seule à la Grotte : des observateurs, favorables ou sceptiques, l'entoureront, de plus en plus nombreux. Les pouvoirs publics, le  clergé et l'opinion publique s'intéresseront immédiatement à l'affaire. A la 16° apparition, le 25 mars 1858, en la fête de l'Annonciation, la Dame donne son nom : " Que soy  era immaculada concepcio  Je suis l'Immaculée Conception"... Les apparitions ont été reconnues authentiques par l'évêque de Tarbes, Mgr Laurence, en 1862

Marie a confié à Bernadette trois secrets qui n'ont jamais pu lui être arrachés. Très tôt, les faits attirent les curieux et des pèlerins, attirés par des nouvelles de guérisons,  liées à l'eau de la source que Bernadette découvrit. C’est actuellement un des principaux lieux de pèlerinage au monde.

Bernadette Soubirous

Elle est l'aînée d'une famille qui sombre progressivement dans la misère et qui sera éprouvée par plusieurs décès d'enfants en bas âge. Bernadette est atteinte d'asthme. Elle ne va, ni à l'école, ni au catéchisme. Elle n'a pas fait sa première communion. Mais la famille est très unie et profondément chrétienne. Bernadette sait "ses" prières. Elle affrontera avec courage et bon sens les objections du clergé et des pouvoirs publics au sujet des apparitions de la vierge dont elle est gratifiée à la grotte de Massabielle. Pendant les huit années qui suivent les apparitions, Bernadette est pensionnaire, sans être religieuse, chez les Sœurs de la Charité et de l'Instruction chrétienne de Nevers, à Lourdes. Elle entre au noviciat, à Nevers, en 1866. Elle reste à Nevers près de treize ans, occupant, notamment, l'emploi d'infirmière. Elle meurt à 33 ans, le mercredi de Pâques 1879. Elle est béatifiée en 1925 et canonisée en 1933.
Les guérisons ont commencé dès le temps des apparitions. La plupart sont liées à l'eau de la source.

Vous aimerez aussi ...